ENTREPRISES

 

                 GÉNÉRAL​​ITÉS POUR TOUTES LES ENTREPRISES

 

Notre centre de formation est référencé 

 

 

Selon les sources: 

https://travail-emploi.gouv.fr/ministere/acteurs/partenaires/opco

Le 1er avril 2019, onze opérateurs de compétences (OCPO), chargés d’accompagner la formation professionnelle, ont été agréés. Ils remplacent les anciens organismes paritaires collecteurs agréées (OPCA).
Ces opérateurs de compétences ont pour missions de financer l’apprentissage, d’aider les branches à construire les certifications professionnelles et d’accompagner les PME pour définir leurs besoins en formation.

LES OPCO ont pour mission :

  • d’assurer le financement des contrats d’apprentissage et de professionnalisation, selon les niveaux de prise en charge fixés par les branches professionnelles ;
  • d’apporter un appui technique aux branches professionnelles pour :
    • établir la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) ;
    • déterminer les niveaux de prise en charge des contrats d’apprentissage et des contrats de professionnalisation ;
    • les accompagner dans leur mission de certification (construction des référentiels de certification qui décrivent précisément les capacités, compétences et savoirs exigés pour l’obtention de la certification visée) ;
  • de favoriser la transition professionnelle des salariés, notamment par la mise en œuvre du compte personnel de formation dans le cadre des projets de transition professionnelle.
  • d’assurer un service de proximité au bénéfice des très petites, petites et moyennes entreprises, permettant :
    • d’améliorer l’information et l’accès des salariés de ces entreprises à la formation professionnelle ;
    • d’accompagner ces entreprises dans l’analyse et la définition de leurs besoins en matière de formation professionnelle, notamment au regard des mutations économiques et techniques de leur secteur d’activité.

      Liste des opérateurs de compétences (OPCO)

      Le regroupement des branches professionnelles autour d’un OPCO désigné, s’appuie sur les critères de cohérence des métiers et des compétences, de filières, d’enjeux communs de compétences, de formation, de mobilité, de services de proximité et de besoins des entreprises.

      Près de 329 branches sont réparties dans 11 OPCO, au lieu des 20 OPCA qui existaient auparavant.
      Deux des 11 OPCO ont un caractère interprofessionnel au sens de l’article L. 6332-1-1 du Code du travail.

      Vous souhaitez savoir à quel OPCO appartient votre branche ? ; trouvez-le grâce à votre IDCC

https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/entreprise-et-formation/

 

La Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel a profondément changé le paysage de la formation professionnelle. Cette loi, qui s’applique depuis le 1er janvier 2019, modifie à la fois la gouvernance du système et l’interaction des acteurs entre eux. Elle s’adresse à chaque personne dans ses particularités et ses choix professionnels afin de l’accompagner efficacement sur le marché de l’emploi.

 

Investir dans la formation de ses salariés, c’est préparer l’avenir en adaptant les qualifications des salariés aux métiers de demain, et c’est investir dans la performance économique et sociale de son entreprise.

La formation permet à l’employeur d’adapter les compétences de ses collaborateurs à leur poste de travail, de maintenir leur employabilité, de développer leurs compétences pour conquérir de nouveaux marchés, de permettre leur reconversion au sein de l’entreprise, etc.

Un ou plusieurs dispositifs de la formation professionnelle peuvent être mobilisés et articulés par l’entreprise. Chacun répond à un cadre légal et réglementaire précis, en termes de conditions d’accès, de statut pendant la formation, de prise en charge, etc.

 

Selon les sources suivantes: https://www.pole-emploi.fr/employeur/les-conseils-de-pole-emploi/des-opca-aux-opco--ce-que-ca-cha.html

Les 20 organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) ont laissé la place à 11 opérateurs de compétences (OCPO). Au-delà de cette modification, la nouveauté réside dans le changement des missions confiées.

Voici les conséquences pour votre entreprise: 

SUR QUELS SUJETS L’OPCO EST-IL VOTRE INTERLOCUTEUR ?

 

En parallèle de leurs activités auprès des CFA et des branches professionnelles, les OPCO se voient confier certaines missions spécifiques auprès des entreprises.

L’alternance : les OPCO peuvent assurer le financement des dispositifs d’alternance (contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation et Pro-A) et ce, selon les niveaux de prise en charge fixés par les branches professionnelles.

Le plan de développement des compétences (ex-plan de formation) : les OPCO financent le plan de développement des compétences (pour les entreprises de moins de 50 salariés) et gèrent les versements volontaires et conventionnels (pour les entreprises de 50 salariés et plus).

Le conseil aux entreprises (pour les entreprises de moins de 50 salariés) : les OPCO ont pour mission d’aider les entreprises à définir leurs besoins de compétences, en anticipant les évolutions de leur secteur d’activité.

COMMENT IDENTIFIER VOTRE OPCO DE RATTACHEMENT ?

 Lors du passage des OPCA aux OPCO, la répartition des branches professionnelles s’est faite dans une logique de filière pour créer des ensembles cohérents en termes de métiers, de compétences et d’enjeux liés à la formation.

Pour identifier l’OPCO auquel votre entreprise est désormais rattachée, vous pouvez consulter le site du ministère du Travail. Vous y trouverez, pour chacun des 11 OPCO, l’ensemble des conventions collectives nationales qui y sont liées.

Si vous avez un doute, vous pouvez vous rapprocher de votre ancien OPCA pour connaître votre OPCO de rattachement.

À savoir : toute entreprise est rattachée à un OPCO, même si elle ne relève pas d’une convention collective nationale ou d’un accord national de branche sur la formation. Si c’est le cas de votre entreprise, là encore le plus simple est d’interroger votre ancien OPCA.

Concrètement, comment les OPCO peuvent-ils accompagner les entreprises ?

Patrice Omnes : En fonction des besoins décelés, l'OPCO peut déployer des actions de diagnostic en faisant appel à des consultants extérieurs pour étudier et analyser des situations RH en entreprise. En fonction des recommandations ensuite émises, l’OPCO peut mettre en œuvre des actions concrètes d’accompagnement : renforcer la maîtrise des savoirs de base par exemple, acquisition des compétences nécessaires à la réalisation du projet de l’entreprise et du salarié.

Thierry Dez : Nous aidons les entreprises à mettre en place des formations qui respectent les obligations et les attendus pour qu’elles puissent être véritablement prises en compte comme actions de formation. C’est le cas notamment avec les formations en situation de travail et les formations à distance qui offrent toutes deux une grande souplesse par rapport à l’organisation de l’entreprise, notamment dans les plus petites d’entre elles.